L’automne, cette saison écarlate où la nature se révèle à nos yeux plus riche qu’une palette d’artiste est une saison idéale pour courir en se perdant dans le paysage en perpétuelle mutation. Le Trail en automne est une expérience à nul autre pareil.


Couleurs d’automne

Cette saison est un peu le clin d’oeil qui nous permet de voir le monde avec un autre regard. Les températures chutent, la forêt mue, les animaux se montrent dans ce festival chatoyant…

Le coureur doit être un artiste. Ce dernier a le pouvoir de voir le monde sous un angle nouveau chaque fois qu’il y pose son regard. Cette capacité d’émerveillement permanente est capitale. Nos sorties seront d’autant plus riches et belles si, à chacune d’entre elles, nous arrivons à découvrir la beauté cachée des paysages que nous parcourons à longueur d’année.

esprit de la forêt

Les couleurs d’automne sont autant d’invitations à rêver et à voyager.

Chaque arbre, dans sa mutation et son développement, révèle une couleur spécifique et magnifique. Nous devrions nous en réjouir à chaque instant. La Nature nous offre durant cette saison mille et unes sensations qu’il convient de vivre, de ressentir et de partager.

Le soleil met en exergue la totalité de la palette de couleurs tantôt sur les arbres et puis sur nos sentiers. Ceux-ci se couvrent alors de tapis aussi riches et colorés que ceux de l’Antique Perse. L’humble coureur des bois devient le roi d’un domaine évanescent. Loin de la décadence, l’automne célèbre le coureur en lui donnant ses plus beaux trésors.

La saison du roi

Cette ambiance royale est aussi le moment privilégié par le souverain légitime de la forêt de rappeler à l’obscurité des sous bois qui détient le pouvoir.

Ardenne Sauvage
© Martin Dellicour

Le brame, cette éructation résonnant dans la nuit comme un appel au charivari nocturne, est d’une magnifique terreur.

A pas feutré et frontale éteinte, le coureur devra évoluer silencieusement s’il veut avoir la chance de l’entendre ou, mieux, de l’entr’apercevoir… Le roi de la forêt possède son protocole. La déférence est de mise.

Ardenne Sauvage
© Martin Dellicour

Trail en automne

Courir en automne, ce n’est pas seulement courir vers la froideur obscure de l’hiver mais c’est aussi la célébration écarlate de l’ultime élan vital avant le repos. S’il y a bien une saison dans l’année où les runnings n’ont pas le droit de se reposer, c’est bien celle-ci. Le jour et la nuit semblent se révéler encore plus clairement que durant les mois d’été et ne demandent qu’à être découvert.

Les Trails automnaux sont désormais légion. L’écoute du brame du cerf, la cueillette des champignons ou plus simplement la soif de découvertes sont autant de raisons pour justifier des sorties d’entraînement dans les bois, dans les campagnes et dans les montagnes.

L’été indien, dans une générosité presque frivole, nous apporte encore parfois un peu de chaleur.

Saint-Hubert

Cela serait bête de s’en privé ? Qu’en pensez-vous?

Je vous conseille l’excellent ouvrage d’Henry David Thoreau, Couleurs d’automne, qui m’a inspiré ce post.

Enregistrer

Enregistrer

2 Commentaires

  1. Ma saison préféré! Tu arrives a exprimé par le texte tout ce que je souhaite partager avec mes photos… Je n’ai pas ce don pour l’ecriture…a mon grand regret.
    Merci de faire prendre conscience aux traileurs de toute la beauté des paysages qui nous entoure.

Laisser un commentaire