Randonnée de Trolltunga – Norvège du Sud

2

La randonnée de Trolltunga est devenue en quelques années la plus célèbre de Norvège. Grandiose, magique, la Norvège s’ impose sur ces 27km et 1250m de D+ avec toute la grandeur qu’on lui connaît. Malheureusement, le tourisme de masse est en train de lui enlever chaque jour un peu plus de son âme…


Troll kalla mik 
tungl sjöt-rungnis, 
auðsug jötuns, 
élsólar böl, 
vílsinn völu, 
vörð nafjarðar, 
hvélsvelg himins. 
Hvat er troll, nema þat?

Appelle-moi Troll
Lune de la maison Hrungnir
Mère providentielle des Géants,
Douleur de la tempête solaire,
Disciple de la voyante,
Gardien du fjord-tombeau,
Avaleuse du ciel et de la terre
Qu’est-ce qu’un Troll sinon cela ?

Skáldskaparmál, Edda de Snorri

Randonnée de Trolltunga

Trolltunga, une histoire de Trolls

La « Trolltunga », littéralement la langue de Trolls, nous renvoie directement au folklore nordique qui peuple et habite les forêts, les montagnes et les fjords de Norvège. Les Trolls sont des êtres monstrueux souvent assimilés aux Géants. Ils incarnent et représentent les forces de la nature. Parmi eux, les trolls des montagnes ont la particularité de se transformer en pierre une fois que le soleil pointe à l’horizon. Dès lors, il n’est pas étonnant de constater que la toponymie en montagne fait fréquemment référence aux Trolls ou aux Jötuns (Géants).

En effet, durant mon mois passé en Scandinavie, je n’ai pas pu m’empêcher d’imaginer ce qui avait bien pu arriver aux Trolls pour donner telle ou telle forme à la montagne ou aux Fjords. C’est ça toute la magie d’un voyage là haut ! 

Les paysages, évocateurs, vous emportent dans un monde de brumes, de pierres et d’êtres fantastiques.

Pour ma part, l’imagerie scandinave berce mon imagination depuis des années. Musique, mythologie, film m’amènent à voir chaque détail de cette terre nordique avec une dimension quasi transcendantale.

Randonnée de Trolltunga


Randonnée de Trolltunga

Bivouac avant départ matinal

Arrivé en fin de journée à Odda, la ville la plus proche. Il faut emprunter une route très étroite et en cul de sac où se trouve un parking (payant : 500 NOK !!!). Il  y a moyen avec un supplément d’avoir accès à un second parking 400m plus haut mais beaucoup plus limité au niveau des places.

J’avais donc anticipé. Nous dormirons sur place dans la tente de toit et nous démarrerons la randonnée à 5 heures du matin pour éviter la foule. Il est normalement interdit de camper. Mes craintes se sont vite envolés quand j’ai vu le nombre de personnes présentes sur le parking à 23h.

Je savais que cette randonnée était devenue en l’espace de quelques années l’une des plus prisées de Norvège.

Randonnée de Trolltunga

Une première partie décevante

Nous nous levons, Aurélie et moi, vers 4h30 du matin. Le soleil est déjà levé. Il ne s’est pour ainsi dire presque pas coucher – l’avantage du soleil de minuit. Nous ne sommes évidemment pas les seuls à avoir eu la même idée. C’est donc avec cinq autres randonneurs que nous entamons la « magnifique » ascension de 400 de D+ sur une route entièrement goudronnée.

Lorsque nous arrivons au dessus, je me fais dépasser par les premières voitures. En effet, les voitures peuvent accéder au deuxième parking à partir de 6h. En moi-même, je râle d’avoir omis ce détail. Quelques centaines de mètres plus loin quelle n’est pas ma surprise de découvrir un hameau ! Cette route n’a donc pas été construite que pour les touristes ! L’honneur est sauf.

Randonnée de Trolltunga

Je peux vous dire que cette partie ne m’a pas laissé un souvenir impérissable. Heureusement, après le premier « coup-de-cul », le paysage s’ouvre, les montagnes se dévoilent, le vent se lève…

Nous arrivons enfin dans la belle et grandiose nature norvégienne : rien que des montagnes à perte de vue.

Mine de rien, à ce stade, nous avons déjà parcouru la moitié du chemin (7km) et plus de la moitié du dénivelé (800m D+). La suite est d’abord une succession de bosses dans un environnement minéral. La brume nous accompagne depuis le début. Cela n’est pas pour me déplaire car cela donne des ambiances uniques et parfois ténébreuses comme je les aime. Malheureusement, le plateau cache partiellement la vue sur le fjord.

Spectacle à couper le souffle

À l’approche de la Trolltunga, la vue sur le Fjord s’élargit, en même temps le ciel se déchire. Des rais de lumières transcendent les nuages pour faire souffler un vent d’épopée ! Après la déception des premiers kilomètres, la magie opère. J’assiste à un combat entre l’ombre et la lumière. Les nuages tenaces tiennent tête au soleil qui tente de les faire disparaître. Au moment où ces considérations me viennent à l’esprit, je comprends en un instant pourquoi cette terre est tant emprunte d’histoires et de légendes. 

Malgré la fréquentation de la randonnée, malgré son entretien et sa sécurisation qui lui enlèvent une partie de son charme, il n’en reste pas moins que la Norvège reste impressionnante en toute circonstance. Cela serait vraiment de la mauvaise volonté que de dire que cette randonnée ne vaut pas le coup. Il y a une telle puissance à contempler ces paysages qu’il est impossible de s’en priver.

Randonnée de Trolltunga
Randonnée de Trolltunga

Il n’y pas besoin d’être shaman pour imaginer un combat titanesque entre des forces immuables et gigantesques. Les légendes naissent d’elles-mêmes. 

Randonnée de Trolltunga

La Trolltunga

Les kilomètres défilent. On la cherche derrière chaque cairns, chaque rocher. Elle reste cachée. Puis après 13km et 1200m de D+, la Trolltunga apparait cachée derrière une falaise. Pendue dans le vide, elle affronte le vide comme la proue d’un navire.

Les Trolls me fascinent et je voulais me rendre sur cette langue suspendue au milieu du vide, pied-de-nez mythologique aux forces telluriques.

Affronter l’aurore était une bonne chose. En effet, lorsque nous arrivons sur place, une petite vingtaine de personnes seulement sont sur place. La majorité ont bivouaqué dans la montagne. D’autres ont même fait le trajet de nuit. Il leur a fallu 8h pour atteindre la Trolltunga… J’ai mis  moins de 4h !!!

Randonnée de Trolltunga

Peut-être avez-vous vu des images de la Trolltunga avec des dizaines de personnes attendant leur tour pour faire la célèbre photo ? Et bien, c’est le risque si vous démarrez après 8 heures en période estivale. Il faut en être bien conscient.

On peut critiquer la popularité de cette randonnée, il n’en reste pas moins que les gens respectent cet instant d’intensité où vous embrassez le fjord et la grandeur norvégienne. Car oui, être sur cette langue de pierre au dessus d’un précipice de plus de 700m et face à l’immensité de la vallée reste quelque chose d’inoubliable.

Randonnée de Trolltunga


Mon avis sur la randonnée de Trolltunga

De la rando cachée à l’autoroute

J’ai eu connaissance de cette randonnée il y a 5 ans environ. À cette époque, je préparais un roadtrip avec des amis en Norvège (qui n’a malheureusement pas abouti). À l’époque, je peux vous assurer que cela avait été la galère pour trouver des informations. 

En préparant mon Varagyan Roadtrip, j’ai à nouveau fait des recherches sur la randonnée de Trolltunga. Quelle n’a pas été ma surprise de voir une multitude d’informations sur le sujet. Enfin, elles ne sont pas toutes au même endroit, c’est ce qui m’a d’ailleurs poussé à écrire cet article.

En cinq années, j’ai été littéralement choqué de voir ce qu’était devenu cette randonnée « cachée ». Là où il fallait emprunter un chemin caillouteux ou l’ancienne ligne du train à crémaillères, une route a été construite amenant les randonneurs 500m plus haut. Là où le chemin était réputé dangereux, il est désormais terrassé et presqu’entièrement sécurisé.

Randonnée de Trolltunga

Une randonnée « tourisme de masse »

Comme je vous disais, je ne regrette pas de l’avoir faite car j’ai pu en profiter sans être trop gêné par le monde. Pour ce faire, j’ai malgré tout dû me lever à 5 heures du matin, cravacher dans les côtes, rattraper des randonneurs pour arriver à une heure décente à la Trolltunga. En soi, cela ne me dérange pas mais ce n’est pas le meilleur moyen pour en profiter.

Par contre, là où cela me choque carrément, ce sont les infrastructures mises en place. D’abord, il y a cette route qui vous fait gagner 500m de D+. Ensuite, il y a ce sentier en cours d’aménagement qui, à terme, mènera le touriste-randonneur sans encombre à la Trolltunga. Mes propos peuvent paraître élitiste mais où est le respect de la montagne, de sa difficulté et de sa rude beauté ?

S’il y a bien un endroit en Europe où la montagne a conservé sa pure sauvagerie, c’est la Norvège ! Terrasser un chemin et faciliter l’accès d’un tel lieu est non seulement un manque de respect face à l’intransigeance de la montagne mais aussi la porte ouverte à toutes les dérives. Ainsi, cette année déjà, j’ai pu observer des personnes en ballerines errant littéralement à cause de la fatigue sur les quelques portions techniques.

Même goudronnée, même terrassée, la randonnée de Trolltunga restera exigeante par sa longueur et son dénivelé !

Derrière cet aménagement (sentier et parking), je soupçonne une entreprise locale de vouloir privatiser le sentier. Je ne serais pas étonné d’apprendre d’ici quelques années que l’accès en est désormais payant. Cela serait un « beau » coup de poignard dans le dos du « Droit de nature » scandinave.

Randonnée Trolltunga

En bref…

Cette randonnée reste extraordinaire rien que pour la Trollunga elle-même. Par contre, sa popularité et le tourisme ne lui rendent pas service. Beaucoup de son charme semble avoir disparu avec les aménagements facilitant son accès.

D’autre part, cette randonnée est et sera (je l’espère) toujours exigeante par sa longueur et son dénivelé. Soyez préparé si vous planifiez de la faire et soyez surtout équipés (chaussures, vêtements) et expérimentez si vous envisagez de faire cette randonnée en dehors de la période estivale.

Personnellement, je vous conseille de la faire hors saison (attention à la neige) et/ou de partir le plus tôt possible. Tant que c’est possible, je vous invite à prendre votre tente et bivouaquer à proximité. Dites-vous que quand il fait froid ou mauvais, vous aurez toujours de chance de profiter de la randonnée en solitaire ;).

Parcours de la randonnée Trolltunga

Randonnée de Trolltunga

Randonnée Trolltunga :

27 km aller-retour (13 km aller)  6-10 heures  1250 D+

Départ : Depuis la ville de Odda, prenez la direction de Tyssedal. Juste après le tunnel, prenez la première à droite et continuer toujours tout droit sur une route de montagne très étroite jusqu’au parking. Attention :

  • Le parking 1  coute 500 NOK (50€) par jour. C’est le parking d’où démarre la randonnée complète.
  • Le parking 2 coute 600NOK (60€) par jour. Il vous fera gagner 400m de D+ mais est très limité. Soyez à la barrière au maximum à 5heures du matin.

Parcours : Le balisage du sentier est tout simplement parfait. Vous aurez même un décompte des kilomètres. Le parcours est encore un peu glissant par endroit mais des travaux de terrassement sont en train de le rendre complètement sécurisé (dommage).

Difficulté : Cette randonnée n’est pas difficile quand on est entrainé ! Sa longueur (27km en démarrant du P1 – 20 en démarrant du P2) et son dénivelé (1250m du P1 – 800m du P2) ne sont pas à sous-estimer.

Météo : Pour rappel, nous sommes en Norvège. L’hiver, le parcours peut devenir extrêmement dangereux et ne doit être entrepris qu’avec une bonne connaissance de la montagne. Au printemps et à l’automne, cela dépend de l’état d’enneigement qui peut être précoce comme tardif. En été, soyez toujours équipés pour faire face à de la pluie, des températures basses et ayez toujours sur vous un moyen de vous orienter. 

Parcours GPX

Randonnée de Trolltunga
Promo

2 Commentaires

  1. Comme toi je suis totalement dingue de la Scandinavie, je suis accro aux mythes et légendes scandinaves, je n’ai pas encore eu l’occasion de découvrir ce coin du globe, mais j’ai hâte de pouvoir le faire. Dommage pour le tourisme de masse et les aménagements dont tu parles, tout cela ne fera qu’augmenter le nombre de touristes… Mais alors on oublie tout quand on est devant ce paysage à couper le souffle, cette vue depuis la Trolltunga est juste dingue !

    • Hello Marion, tu résumes parfaitement la situation : d’un côté la frustration de ne pas être seul, d’un autre côté la majesté du lieu. Comme tu t’en doutes, je ne peux que t’encourager à partir à la découverte de la Scandinavie. Tout y est beau et puis ce « droit de nature » te permet d’imaginer les aventures les plus folles <3

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.