TEST : Millet Pierra Ment’ Jkt

2

Aujourd’hui, je souhaite vous présenter un produit qui n’a pas été conçu pour la pratique du Trail running ou de la course à pied mais pour le ski rando : la Millet Pierra Ment’ Jkt. Pourtant cette veste peut se révéler intéressante à plus d’un titre dans notre pratique sportive...

Présentation de la Millet Pierra Ment’ Jkt.

La matière « 4-way stretch » transforme cette veste en seconde peau qui suit le moindre mouvement. La protection est totale : la coupe descend bien sur les reins pour éviter les coups de froid, le revêtement extérieur est déperlant tout en ayant une action coupe-vent. A qui s’adresse cette veste ? Au sportif, pas forcément compétiteur, qui pratique le ski de randonnée à bonne allure par temps froid. Les utilisateurs aiment : la capuche cachée dans le col, les renforts épaules et coudes, les grandes poches qui permettent à la fois de bien ventiler et de stocker les peaux. Source

La Pierra Ment’ Jkt est, comme son nom l’indique, orienté ski-rando. Pourtant, lorsque Millet m’a proposé de tester cette polaire, ce n’est pas pour une utilisation en ski de randonnée mais en trail running. Les deux pratiques partagent un certain nombre de paramètres similaires et c’est tout naturellement que j’ai pu profiter de cette veste en course à pied.

Prise en main

La première chose qui frappe sur cette polaire est sa durabilité. Certains produits de courses à pied, en quête de légèreté absolue, manquent parfois de solidité. Ici, les renforts aux épaules et aux coudes, inspirés de l’alpinisme, sont vraiment intéressant lorsque l’on porte un sac à dos. Il n’y a pas de crainte ni d’échauffements, ni de dégâts sur la polaire.

La veste ne peut évidemment pas renier sa fonction première de ski alpinisme car elle dispose de deux grandes poches sur le torse permettant de stocker les peaux où de ventiler si l’on a trop chaud. Ces poches sont malgré tout intéressantes en course pour y glisser gants, bonnets, ou tout autre accessoire en cours de route.

Notons aussi que le dos présente une matière respirante permettant l’évacuation de la transpiration tandis que l’avant est coupe-vent et et déperlant. Cette structure du polaire est pensée afin d’éviter un coup de froid lors de la descente en ski. Même si les vitesses ne sont pas similaires, on en retire le même bénéfice en course à pied.

Millet Pierra Ment' Jkt

En course

La coupe est vraiment ajustée et, malgré un poids plus élevé que la moyenne de ce que l’on trouve en course à pied, elle reste bien en place lorsque l’on court. L’apport de chaleur est, vous vous en doutez, extrêmement élevé et ne permettra son utilisation que par temps froid à très froid. Malgré cela, elle reste intéressante en entre saison avec un simple t-shirt en dessous.

J’ai également apprécié la capuche cachée dans le col qui permet, en cas d’oubli du bonnet, de faire face à une chute des températures ou à un vent qui se lève. La mobilité de celle-ci est complète et n’entrave pas la bonne position de la polaire. Par contre, une fois repliée dans le col, je trouve que ce dernier est un peu gênant car il remonte relativement haut.

Conclusion

La polyvalence de cette polaire permettra une utilisation sans encombre dans de multiples activités outdoor : randonnée, course à pied, trail, ski de fond, ski de randonnée, alpinisme … Les activités, très engagée, ne feront pas peur à cette polaire grâce aux nombreux renforts qui lui permettront de passer à travers les difficultés.

Millet Pierra Ment' Jkt

Commentaires

2 Commentaires

Laisser un commentaire