Test : Saucony Kinvara 4

2

Depuis plusieurs semaines, je réalise des séances sur routes beaucoup plus régulièrement . Je n’avais jamais pensé vous parler de mes chaussures de route : les Saucony Kinvara 4.

Avant d’acheter les Saucony, je courais sur route avec mes Salomon Sense. Elles étaient tout à fait suffisantes pour des joggings natures où les portions de macadam étaient assez réduites. Par contre, une fois que la distance augmentait, elle devenait un peu « rude ». Les mollets prenaient pas mal et cela me valait quelques légères courbatures les jours suivants. Rien de grave mais c’était le signe qu’elles n’étaient pas totalement adaptées. Je me suis donc mis à la recherche d’une paire de chaussures de route qui aurait le même dynamisme et surtout la même sensation « proche du sol » que mes Salomon. Pas évident !

J’ai tout de suite écarté les chaussures avec un drop supérieur à 4mm. Tout d’un coup, le choix devenait plus modéré. J’ai également écarté les « pures minimalistes » car, à l’époque, je ne me sentais pas encore prêt à passer au 0 drop. Après de nombreuses lectures, je me suis tourné vers Saucony et sa Kinvara 4. Bien évidemment depuis mai 2014, la 5e version de la Kinvara est sortie mais outre quelques ajustements d’ordre technique, il en ressort un comportement similaire à la 4. Vous pouvez donc appliquer tout ce que je vais vous dire au nouveau modèle.

sportograf-48703029bis

En les chaussant, j’ai directement ressenti la même sensation de confort que dans mes Sense mais avec encore plus d’amorti (c’est pas difficile :p) mais aussi plus de liberté grâce à une toe box plus large que sur la Sense. Une fois en route, les Saucony sont extrêmement dynamiques. Elles vous poussent clairement à accélérer. Bien plus et contrairement à d’autres reviews, je peux vous affirmer que, malgré leur dynamisme, elles sont également totalement taillées aux séances à allure modérée voire au train-train de sénateur (si si ^^). Ayant le pied très fin, j’ai dû régler mon laçage sur plusieurs sorties car mon pied avait tendance à flotter dans la chaussure mais la structure en mesh permet une extrêmement grande adaptabilité quelque soit la forme du pied.

Je dois néanmoins formuler une remarque importante. L’amorti si confortable est pourtant traître. (Je vous invite à consulter mon article sur la raison pour laquelle je cours en drop réduit afin de vous familiariser aux différents termes que je vais utiliser). Je n’aborde pas l’amorti talon que je n’ai jamais expérimenté puisque je cours médio-pied (voire même forefoot quand le rythme est élevé). Justement, c’est dans cette subtile différence que réside la « traîtrise ». En effet, l’amorti se réduit plus nous allons vers l’avant de la chaussure. Résultat, on se retrouve à « taper sec » quand on court forefoot à haut régime. Ce n’est pas un problème en soi quand on est habitué à courir en drop réduit. Seulement voilà, même habitué à l’amorti quasi nul des Senses, les Saucony ont réussi à me causer des douleurs lors de travail d’intervalles ou au seuil. C’est dire ! Si l’on reste en médio-pied par contre, ces chaussures sont de petits bijoux qui vous pousse dans vos retranchements tout en fournissant le juste nécessaire d’amorti pour oublier le macadam.

En conclusion :

Malgré l’amorti plus présent que sur une chaussure de trail, on est loin voire très loin des Hoka One One. Attention donc à ceux qui voudraient se tourner vers cette chaussure sans avoir l’habitude des chaussures à drop réduit (dites minimalistes). Pour ceux qui sont habitués, la prudence est de rigueur lorsqu’on travaille à haut régime en forefoot mais pour ceux qui courent médio-pied, cette chaussure rassemble toutes qualités voulues : confort, liberté et un dynamisme extrême.

Dans cette optique, elle est adaptée à toutes les distances du 10km au marathon et plus. J’aimerais pouvoir dire qu’elles peuvent même être embarquées pour des trails courts mais lorsque le terrain devient plus techniques, la stabilité n’est pas au rendez-vous. Donc, je n’utiliserais cette chaussure que sur route.

 

2 Commentaires

  1. Chouette post sur un modèle qui me tente pas mal (j’envisage sérieusement de courir mon 1er marathon en 2015, les kinvara 5 aux pieds…).
    J’aime beaucoup les différents modèles Saucony que j’ai essayés : fastwitch 6 (drop 4mm, genre racing flat, pas des masses d’amorti mais bien dynamiques), virrata 1 et 2 (drop 0mm, amorties sans être molles).
    Mon épouse apprécie aussi ses hattori (0mm, très peu d’amorti) mais plutôt sur billard et courtes distances 😉

Laisser un commentaire