Suunto Ambit 3 Peak – Après 2 mois de test !

5

Ça y est ! J’ai reçu la bête :la Suunto Ambit 3 Peak. Petite présentation et premières impressions après deux mois de tests.

Le design

A première vue, on pourrait y voir deux montres identiques pourtant quelques éléments discrets viennent s’immiscer.

Le poids : elle gagne 4gr et passe de 90 à 86 gr.

La carrure du boitier (vissée) : la moulure est différence, plus « design » moins « brute » à mon sens.

Le cadran : il est désormais noir et le repère au dessus rouge

L’écran : la police de caractère change

L’emplacement de la cellule GPS : un bord lissé de 2 mm vient apporté un léger changement au niveau du design.

photo 5 photo 4

photo 4 (2)

Le bracelet : il change et c’est pour moi LA grosse innovation au niveau de l’ergonomie. Non seulement on voit apparaître deux passants permettant au petit poignet de ranger le bracelet qui dépasse mais c’est surtout la structure qui change. Le Bracelet est plus fin et surtout beaucoup plus confortable. Fini, cette impression d’avoir un bloc au poignet, désormais la montre et son bracelet enrobe convenablement le poignet comme en témoigne ces deux images comparatives (Ambit 2 à gauche et 3 à droite).

photo 1 (2) photo 3 (2)

 

Les nouvelles fonctionnalités

Connectivité

La grosse innovation de la 3 par rapport à la 2 et qui a motivé à 90% son changement est le passage à la norme Bluetooth Smart (qui consomme 10x moins que le Bluetooth). En effet,  la norme ANT+ va plus que vraisemblablement être remplacé à terme par le Bluetooth Smart dans un monde où tout se connecte au Smartphone. En effet, le point fort de cette norme être d’être a fortiori compatible avec le Bluetooth (traditionnel) et donc au smartphone, tablette, TV etc. etc.

Comme je viens de l’expliquer à demi-mot, la nouvelle Ambit 3 Peak est connectable (enfin uniquement à l’iPhone jusqu’à présent) grâce à la toute nouvelle application Movescount.

L’application permet désormais (et pour tout le monde) de visualiser son Move de manière optimale (la précédente version ne servait pratiquement à rien, il faut l’avouer tellement elle était mal faite).

Elle permet également de démarrer un Move à partir de son iPhone et y connecter sa ceinture cardio sans avoir besoin de la montre (je vois pas trop l’utilité mais bon…).

Une fois un Move terminé, il est possible d’obtenir une vidéo :

Mais bien plus une fois les deux appareils couplés, il est possible :

Recevoir les notifications « Push » de l’iPhone sur la Suunto

– Personnaliser ses modes sportifs depuis l’application 

– Synchroniser ses Moves, ses modes et ses positions GPS directement :

C’est peut être un détail mais quand vous partez une semaine ou plus à la montagne en camping et que vous n’avez sur vous que votre iPhone, c’est une petite révolution. En effet, vous pourrez toujours mettre à jour vos Moves et les positions satellite mais aussi personnaliser vos modes sportifs alors que vous êtes en pleine nature. Bien sûr, il faut internet sur le téléphone ou la tablette. Si vous ne l’avez pas, vous pouvez quand même décharger vos Moves sur l’appareil qui les mettra en ligne sur Movescount dès que possible.

– Utiliser son iPhone comme second écran

Il est en effet possible d’afficher les informations de la montre sur l’écran de son Smartphone. Cette fonctionnalité ne sera pas très utile au Traileur ou au nageur. Par contre, le cycliste qui est en vous sera peut être heureux d’apprendre qu’il peut désormais tracker son activité avec sa montre et regarder la carte sur son iPhone.

in-depth-review-of-the-quad-lock-iphone-bike-mount-case-44

Par contre, la seconde possibilité quand on couple ainsi son activité est de pouvoir prendre des photos qui seront automatiquement ajoutée au Move (et à la vidéo). Au début du test j’avais beau coupler la montre à l’iPhone et de prendre des images avec ce dernier, l’application ne prenait pas en compte les images prises lors du run pour réaliser la vidéo.  Surpris, j’ai contacté le Community Manager de Suunto France qui m’a affirmé que cela devait fonctionner mais je n’ai jamais eu les photos intégrées à la vidéo. Fin octobre (2014), l’appli prenait en compte les photos. Tout fonctionne donc pour le mieux dans le meilleur des mondes :D.

Activité quotidienne

L’autre nouveauté importante est l’intégration de l’activité quotidienne. Cette activité est prise en compte dans le calcul des heures de récupérations et dans le graphique hebdomadaire d’activité SUR la montre et uniquement sur elle ! Il n’y a donc pas d’intégration d’un système similaire au Fuelband de Nike ou au Fitbit. On peut juste avoir une indication journalière des calories brûlées lors de son activité quotidienne et son impact sur la récupération. C’est tout. Sur ce point, elle se rapproche de la Polar V800 tout en étant (pour le moment du moins) moins élaborée que cette dernière.

Raccourci

Le bouton [VIEW] permet en appuyant longtemps d’inverser l’éclairage. On peut désormais attribuer une autre fonction au bouton comme l’accès direct au Journal, aux Exercices etc etc

Paramétrage de l’affichage normal

Vous en avez marre de voir défiler la fonction baromètre et boussole en mode normal. Vous pouvez paramétrer cet affiche en y plaçant le chrono ou le compte à rebours en lieu et place.

Autonomie

Je n’ai pas encore le temps de faire un test important mais il semble qu’elle ait la même autonomie que la 2 sauf quand elle est couplée à l’iPhone. L’autonomie est de 10h !

Fin octobre, après deux mois d’utilisation, je peux confirmer qu’elle a une autonomie de 10 heures une fois couplées à l’iPhone (l’iPhone risque de s’éteindre plus vite que la montre) et de plus ou moins 15heures avec le GPS et l’enregistrement au MAX. Au final, son autonomie est donc supérieure à l’Ambit 2.

Vaut-elle la peine?

Après ces huit semaines de tests, je dois avouer que je ne regrette pas d’être passé à l’Amibe 3. D’une part car la revente de l’Ambit 2 m’a permis d’acquérir la nouvelle à moindre frais.

D’autre part, sa connectivité apporte tout son intérêt à cette nouvelle mouture. Je dirais donc que pour les personnes connectées et partant souvent en Brando/camping/road trip sans leur Mac ou PC mais avec leur iPhone, c’est une véritable bénédiction. Il n’y a plus besoin d’avoir peur pour la mémoire de sa montre et les synchronisations sont à jour.

Pour les autres, à savoir les possesseurs de smartphone Androïd ou de téléphone portable, je ne vois pas l’intérêt de passer à ce nouveau modèle.

Mais quelque soit la marque et le type du téléphone, les ultra traiteurs verront d’un très bon oeil l’augmentation de son autonomie !

Article originale du 4 septembre 2014 agrémenté des deux mois de tests.

TRAKKS

5 Commentaires

Laisser un commentaire