TEST : Osprey Rev 1.5

8

La marque américaine Osprey, spécialisée dans les sacs-à-dos, m’a offert l’opportunité de tester son premier sac destiné à la course à pied, l’Osprey Rev 1.5. Ce sac d’une solidité extrême n’est pas l’innovation de l’année mais il plaira et séduira les débutants qui souhaitent un sac solide, durable et peu onéreux.

Osprey Rev 1.5

Osprey est LA marque de sac-à-dos. La marque a été créée en 1974 en Californie et depuis est à la pointe de la technologie et de l’innovation. Concentrant exclusivement sa production sur ce produit, la marque est le leader mondial qui accompagne les randonneurs et les alpinistes de la vallées aux sommets les plus hauts du globe.

Il ne lui manquait plus que le Trail running pour étoffer encore sa gamme. La marque comble ainsi son manque avec la série REV qui se décline en une ceinture d’hydratation et trois sacs d’une contenance variable (1.5l, 6L et 18L). J’ai eu l’occasion de tester le modèle le plus léger de la gamme à savoir le 1.5.

Présentation du produit par la marque :

  • Ceinture et harnais enveloppant le corps BioStretch™
  • Harnais PowerMesh™ avec deux poches
  • Poche DigiFlip avec film TPU pour utilisation instantanée de votre smartphone ou GPS
  • Système de compression élastique à l’avant
  • Accès au panneau par fermeture éclair
  • Poche anti-égratignure pour lunette et appareil électroniques
  • Bandes réfléchissantes
  • Réservoir Hydraulique LT d’1,5L inclus
  • Haute visibilité
  • Harnais extensible avec deux côtés en maille pour une bonne stabilisation du sac à dos
  • Clip porte-clés à l’intérieur
  • Sangle de Sternum
  • Sangle de poitrine avec boucle magnétique
  • Poids : 0.34 (M/L) kg
  • Maximum dimensions : (cm) 39 (l) x 21 (w) x 10 (d)

Préparez-vous à découvrir votre nouveau partenaire de course à pied, le Rev 1.5. Grace à conception efficace et à la légèreté du système Hydraulics™ LT Reservoir de 1,5 L intégré, vous pourrez aller plus vite et plus loin.

Parmi les caractéristiques du Rev 1.5, on retrouve notamment un harnais entourant le corps avec côtés stabilisants et ceinture. La combinaison de ces caractéristiques permet à votre corps et à votre sac à dos de ne faire plus qu’un.

Pendant l’effort, la rotation du sac est atténuée, réduisant ainsi sensiblement le niveau de fatigue. Ce sac à dos possède également une poche intégré DigiFlip™ en film TPU sur le harnais. Elle permet de vérifier le GPS ou d’utiliser le téléphone portable durant la course et sans avoir à enlever l’appareil de la sécurité du sac à dos.

La double sangle poitrine veille à ce que le sac à dos reste parfaitement en place et permet le placement idéal de l’embout de valve magnétique.

Source : ospreyeurope.com

Prise en main

L’Osprey Rev 1.5 ne cache pas sa filiation avec les sacs-à-dos traditionnels. La volonté de la marque depuis sa création étant de fournir des produits de haute durabilité, la gamme REV n’échappe pas à la règle. Le sac est extrêmement solide. On est loin des 139g de l’Ultrabag Pro 3L de WAA. Pour ceux qui connaissent les produits de la marque, vous ne serez pas perdu car les mesh, les tissus, les tirettes sont directement inspirés des sac-à-dos de randonnées.

C’est également un sac dans la plus pure tradition des premiers sacs d’hydratation. Si vous recherchez un sac innovant qui bouscule la manière de porter votre boisson en course, vous devrez clairement passer votre chemin. Le sac est muni d’une poche à eau (livrée avec le sac). Mais, il n’est malheureusement pas possible d’utiliser autre chose que cette dernière car les emplacements en mesh sur les bretelles ne permettent pas d’y glisser des flasques ou des bidons. C’est vraiment dommage à une époque où la grande majorité des sacs d’hydratation offre cette double possibilité.

Osprey Rev

En lieu et place des bidons, on trouve sur la bretelle droite des poches en mesh permettant d’y glisser barres de céréales ou gels. Et sur la bretelle gauche, se trouve une poche en plastique afin d’y glisser son smartphone ou GPS. C’est une bonne idée pour les débutants en course à pied qui n’ont pas encore de montre GPS car ils pourront plus facilement consulter leur application running préférée : Endomondo, Strava, … Par contre, pour les coureurs aguerris, c’est une perte de place importante même si cet accès rapide au téléphone reste pratique pour le coureur qui, comme moi, prend des photos en courant.

Une fois la poche à eau remplie, il ne reste presque plus de place ; un bonnet, des gants et une veste pourront malgré tout s’y glisser. La poche supérieure est totalement imperméable ; pratique quand on doit emporter ses papiers avec soi.

Osprey Rev

En course

Traditionnel dans sa conception, le sac ne surprend pas en course. Il fait le job. Il reste fixe grâce aux différentes sangles de poitrine mais aussi les sangles latérales qui permettent de bien fixer le sac. Malgré des matériaux extrêmement durables, cela se fait au détriment de la souplesse. Après plusieurs dizaines de kilomètres, ça chauffe si c’est mal réglé. Un comble à une époque où ce problème est souvent évité par la concurrence.

La poche à eau permet d’emporter 1.5L. C’est évidemment amplement suffisant pour la majorité des courses jusqu’à des distances honorables. Malgré cette poche à eau, on peut malgré tout y ranger une veste de pluie, des gants et un bonnet sans soucis. Cela reste cependant bien peu au regard de la concurrence. Maintenant, le sac n’est malheureusement pas assez volumineux pour des courses longues distances. On se tournera donc vers la version 6L pour plus d’aisance de rangement.

Comme je le disais ci-dessus, le gros point faible de ce sac est l’absence d’espace pour glisser des bidons sur les bretelles mais c’est surtout le manque d’espace dans les quelques filets disponibles qui est ennuyeux. En effet, vous devrez assez souvent enlever votre sac pour transférer votre nourriture de la poche arrière au filet sur les bretelles. Encore une fois, cela ne sera pas préjudiciable sur des petites courses mais sur le long, ça peut vite devenir agaçant.

Par contre, la pipette attachée à la sangle de poitrine à l’aide d’un aimant est vraiment très pratique et ne manquera de vous faciliter la vie. Pas question de devoir passer, le tuyau dans un élastique ou un clip en plastique. Ici, l’aimant facilite son rangement et sa fixation.

En conclusion

Le sac Osprey Rev 1.5 est un sac dans la plus pure tradition des sacs d’hydratation. On regrettera justement le manque d’innovation alors qu’au niveau des sacs de randonnées, la marque californienne est très souvent au top du top. Néanmoins, le sac dans son respect des pionniers des sacs d’hydratation étonnent pas sa solidité. Là où beaucoup de sacs d’hydratation visent la légèreté (parfois au détriment de la qualité), le Rev étonnera pas sa durabilité.

Cela fait de lui un excellent sac pour les débutants en course à pied et en trail qui ne veulent en avoir pour leur argent. La poche disponible pour y glisser un Smarphone séduira les nombreux coureurs qui utilisent les applications Strava, Runtastic et autres. Pour les coureurs plus chevronnés, ils y verront surtout une perte de place. Enfin, on regrettera l’absence de portes bidons sur les bretelles devenue une caractéristique indispensable aujourd’hui ainsi que des bretelles au confort tout relatif sur de longues distances.

Osprey Rev

 

Enregistrer

Enregistrer

NOS NOTES ...
Confort
Volume
Qualité
Prix
PARTAGER
Article précédentVisions d’Ardenne
Article suivantCourir à jeun

8 Commentaires

  1. Bonjour,

    Pouvez vous me dire à quoi servent les 2 minuscules « sangles » noires sur les bretelles, juste sous les sangles de réglages pectorales ?

    Merci !

  2. J’ai la réponse : The little black piece of fabric should have a popper on the end of it, this is put in place so you can choose whether you want 1 or 2 sternum straps on the pack. Undoing the strap allows you to slide either one or both of the straps off. There will be a strap on both sides.

    • Bonjour, je vous invite à aller voir les tests des autres sacs 😉 Bien à vous. N’hésitez pas à revenir vers moi si vous souhaitez d’autres informations.

Laisser un commentaire