fbpx

Marcher sur un Glacier en Norvège – Nigardsbreen

Marcher sur un glacier en Norvège fait partie de la bucket list de beaucoup d’entre vous ! Avec raison, cette expérience est juste incroyable. Le Nigardsbreen est un joyaux de glace dont le bleu est aussi intense que sa fonte inexorable ! Je vous fais vivre cette expérience de l’intérieur, vous me suivez ?


Nigardsbreen

Le Nigardsbreen est l’un des bras du plus grand glacier d’Europe continentale, le Jostedalsbreen. Imaginez plutôt, ce glacier mesure 60km de long et couvre une superficie totale de 486 km² torrentiel. Il possède 37 ramifications. Parmi ces dernières, il y a le Nigardsbreen et l’Austdalsbreen que j’ai eu la chance d’explorer en packraft.

Le Nigardsbreen est sans aucun doute le plus populaire. Sa facilité d’accès mais surtout sa beauté d’un bleu intense en font un des endroits les plus prisés du Parc national du Jostedalsbreen. Ainsi, ce sont 37000 personnes qui visitent ce lieu par an. Si vous recherchez la solitude, ce n’est pas ici qu’il faut la chercher.

Le Nigardsbreen est un saphir de glace sculpté par le vent et peint par le givre…

Marcher sur un glacier en Norvège

Approcher le Nigardsbreen

L’accès du Nigardsbreen est extrêmement aisé. En effet, une route (payante 50 Nok) nous conduit dans le fond de la vallée. Je vous le conseille car cela vous évitera une marche longue et monotone jusqu’au lac. Une fois parqué le long du lac, vous aurez deux possibilités pour atteindre le Nigardsbreen. La première est d’y aller à pied. La marche d’approche est de 45min à 1h suivant votre rythme de marche. La seconde est de prendre le bateau (40 NOK pour les enfants et 60 NOK pour les adultes). En effet, il réduira le temps de marche de 30min environ !

Marcher sur un glacier en Norvège - Nigardsbreen

Dès le départ le spectacle est à la fois grandiose et désolant ! Une telle majesté ne peut que nous émouvoir. En effet, sans surprise, les jours du Nigardsbreen sont comptés. À la fin du petit âge glaciaire (fin du 19e siècle), le Nigardsbreen atteignait le lac ! Ces 30 dernières années, les glaciers norvégiens ont perdu 11% de leur superficie. Les bras glaciaires comme le Nigardsbreen sont évidemment touchés avec une prévalence beaucoup plus importante et les conséquences font… froid dans le dos.

Du parking jusqu’au glacier, la marche n’est pas la plus intéressante que j’ai pu faire. En effet, il faut passer son temps à slalomer entre les rochers et à travers une végétation parfois dense. Le glacier est presque complètement hors de vue durant toute l’approche. Puis sur quelques mètres, la végétation s’efface complètement. La roche s’impose alors et guide nos pas vers la langue glaciaire. Le spectacle peut commencer !

Marcher sur un glacier en Norvège - Nigardsbreen
Marcher sur un glacier en Norvège - Nigardsbreen

Et dans cet alcôve de roche, l’azur royal disparaît peu à peu tandis que nos yeux la capturent à jamais. Souvenir glacé et évanescent !

Marcher sur un glacier en Norvège - Nigardsbreen

Se préparer à randonner sur un glacier

Marcher sur un glacier en Norvège comme ailleurs ne s’improvise pas. Il faut un minimum d’expériences ou être accompagné par des professionnels (comme Ice Troll & Jostedalen Breførarlag). Malgré cela, il est tout à fait possible d’approcher le glacier par soi-même. Pour ce faire, une fois sur la roche, il faut se diriger vers la droite du glacier. Vous l’atteindrez sans encombre mais serez bloqués à une certaines distances par mesure de sécurité.

Pour ma part, j’avais pris tout mon matériel avec moi (crampons, baudrier, piolet et corde) pour être complètement libre sur le glacier. Son accès nécessite de traverser une rivière torrentielle sur un pont de fortune et ensuite d’évoluer dans un chaos de pierre jusqu’à l’extrême gauche du glacier. Là, l’entrée est filtrée. Pour approcher les escaliers de glace permettant d’explorer le Nigardsbreen, il faut montrer son matériel.

Marcher sur un glacier en Norvège - Nigardsbreen

Explorer le Nigardsbreen

Après cette formalité, nous nous équipons et empruntons l’escalier taillé dans la glace. Il permet de passer les séracs rapidement et en sécurité. Nous avons de la chance. Il n’y a presque plus personne sur le glacier. Nous pouvons alors profiter du dédale de glace pour nous seuls. Je suis subjugué par le bleu intense qui surgit ça et là du glacier. C’est tout simplement magique.

Crevasses, abîmes d’une céleste froideur….

Ce phénomène de la glace bleue est due à la fonte de la neige et de la glace superficielle issue de l’hiver précédent. Il ne reste plus que le coeur du glacier constitué de glaces anciennes et compactent qui filtrent la lumière pour n’en garder que cet azur intense ! Je dois vous avouer qu’évoluer dans cette ambiance faite de craquement sourd et de crevasses bleutées n’a fait qu’accroître ma passion pour ce genre d’expérience.

La marche n’est vraiment pas difficile. Une fois sur le haut du glacier, les crevasses sont bien marquées. Sur ce point, j’ai trouvé le glacier de l’Austadalsbreen beaucoup plus risqué et dangereux. Il possédait de nombreux ponts de glaces que le Nigardsbreen n’a pas. Néanmoins avec ma modeste expérience, je suis resté sur les traces. En effet, il faut garder en mémoire qu’un glacier bouge et reste potentiellement dangereux à chaque instant !

Équipé, il suffit de quelques pour se sentir dans un autre monde. Un monde de glace et de nuances bleutées incroyables !

Chaque pas est donc mesuré, calculé et réfléchis. Mais qu’importe, la liberté d’avoir son propre matériel est juste grisant. Je m’arrête où je veux. Je contemple les jeux de lumière, les formes aussi étranges qu’intrigantes de la glace ou encore ces rivières glacées qui disparaissent dans un abîme bleuté.

Marcher sur un glacier en Norvège - Nigardsbreen
Marcher sur un glacier en Norvège - Nigardsbreen

Un glacier malheureusement exploité 

Être autonome en matériel signifie non seulement faire des économies mais aussi et surtout avoir la liberté de vous arrêter où et quand vous voulez. En effet, malgré l’éblouissante majesté du glacier, il n’en reste pas moins surexploité par les tour opérateurs qui n’hésitent pas à encorder 20 personnes ensemble !! Oui vous lisez bien. Pour le coup, je dois vous avouer que les photos que je vous présente dans cet article ne représentent donc qu’une partie de la réalité.

Vous comprendrez donc tout le dilemme que j’ai entre l’envie de vous conseiller cette expérience et celle de vous dire d’acquérir de l’expérience en marche glaciaire pour la vivre par vous-même en totale autonomie ! Néanmoins, je me rends bien compte que cette dernière ne s’acquiert pas facilement, c’est la raison pour laquelle vous trouverez ci-dessous toutes les informations pour marcher sur le glacier de Nigardsbreen.

Vivre cette expérience ?

Marcher sur un glacier en Norvège - Nigardsbreen
Julienhttps://www.sentiersduphoenix.be
Je m'appelle Julien, j'ai 29 ans. Je suis passionné de course à pied et d'aventures. Je partage sur ce blog mes pérégrinations. Je suis également guide de randonnée, photographe, vidéaste et rédacteur freelance.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.