Jostedalsbreen : Packraft et rando glaciaire en Norvège

0

Envie d’entrer dans un royaume de glace et de légendes, de slalomer entre les icebergs et de marcher sur le plus grand glacier d’Europe continentale ? Je t’emmène en mode packraft et rando glaciaire sur le Jostedalsbreen pour une MicroAventure épique dans l’un des plus beaux parcs nationaux du sud de la Norvège. 


Íss er árbörkr 
ok unnar þak 
ok feigra manna fár. 
glacies jöfurr.

La glace est l’écorce des rivières 
et le toit des vagues 
et la destruction des maudits.
Les Glaciers sont rois.

– Poème de la rune Īsaz

Jostedalsbreen : Packraft et rando glaciaire en Norvège

Jostedalsbreen, le plus grand glacier d’Europe

Le Parc national de Jostedalsbreen, dans le centre de la Norvège, est un joyaux de silence et de glace. Voisin du parc national du Jotunheim que l’on peut traduire par « Royaume des Géants », je me plais à considérer le Jostedalsbreen comme le fief des Thurses de Givre. En effet, un seul regard sur les glaces omniprésentes et infinies suffit à comprendre la dimension colossale voire titanesque d’un tel lieu.

Oubliés dans les creux bleutés des glaciers, les Thurses des Glaces sommeillent distillant dans l’atmosphère la rumeur de la véhémence des éléments.

Jostedalsbreen : Packraft et rando glaciaire en Norvège

À ce propos, le parc abrite le plus grand glacier d’Europe continentale. Ce dernier s’étend sur plus de 800km². Cependant, il reste très discret contrairement à ses cousins alpins. En effet, ce monstre de glace est presqu’invisible. Il n’apparaît que timidement à travers les bras du glacier s’écoulant le long de petites vallées encaissées. Il faut donc oser s’enfoncer au coeur du parc pour contempler ce joyau de glace.

Durant mon séjour en Norvège, j’ai eu l’occasion d’explorer ce glacier à deux endroits. Premièrement au Nigardsbreen, où j’ai pu contempler de féériques jeux de lumière dans sa glace bleue. Deuxièmement à l’Austdalsbreen, où il tente de couvrir un lac – le Styggevatnet – qui, de son côté, l’érode en une muraille de glace aussi instable que fantastique :

Imaginez un mur de glace de 40 mètres de haut tombant à la verticale dans un lac glaciaire. Marmoréen et grandiose…

Jostedalsbreen : Packraft et rando glaciaire en Norvège

Packraft et rando glaciaire sur le Jostedalsbreen

J’en rêvais… Vous ne pouvez pas savoir à quel point je rêvais de cette journée. Un des bras du  Jostedalsbreen vient se jeter dans l’eau glaciale du Styggevatnet offrant aux aventuriers une vision extatique de toute la beauté et la grandeur norvégienne… Quand j’ai pris connaissance de ce lieu, il m’était impossible de passer à côté d’un tel spectacle. Le simple fait de traverser le lac en packraft puis de sortir crampons et baudriers pour partir explorer le glacier suffisait à me faire rêver !

Décidés à éviter les rares touristes venant se perdre sur le glacier en kayak ou en bateau, nous décidons, Aurélie et moi, de partir à l’aube. Nous dormons au pied du barrage pour être directement sur place. Ce dernier retient une partie des eaux du lac. Le lendemain, les sacs sont rapidement prêts. Le mien pèse près de 25kg avec le packraft, le matériel de randonnée glaciaire (crampons, baudriers, cordes, casques) mes vivres et mon matos photos. Heureusement, je n’ai qu’à le hisser jusqu’au barrage pour ma première sortie de packraft en Norvège.

Avec les packrafts et les crampons, j’ai vécu une microaventure époustouflante d’une pureté et d’une beauté à couper le souffle. C’est cette aventure que j’ai envie de vous faire revivre.

Jostedalsbreen : Packraft et rando glaciaire en Norvège

Traversée en packraft du Styggevatnet

Même si les montagnes semblent tout en rondeur, elles constituent un obstacle contraignant (voir impossible) à pied. Par conséquent, l’utilisation d’un packraft ou d’un kayak est le moyen le plus simple et rapide pour atteindre le glacier. Néanmoins, le parcours reste relativement long. En effet, ce sont presque 6km qui séparent le barrage des glaces bleues et grandioses.

En cette fin juillet 2018, le ciel, d’un bleu azur, et le soleil ne cesseront de nous éblouir tout au long de la journée. À peine ai-je mis mon packraft à l’eau que la magie prend vie. Nous sommes seuls dans cette immensité gelée. Il n’y a personne à des kilomètres à la ronde. Chaque coup de pagaie, chaque ressac du lac résonnent dans ce silence absolu. 

Jostedalsbreen : Packraft et rando glaciaire en Norvège
Jostedalsbreen : Packraft et rando glaciaire en Norvège

Comme un texte sacré, l’albâtre et l’azur s’associent pour nous offrir une pureté glacée et somptueuse.

Jostedalsbreen : Packraft et rando glaciaire en Norvège

Approcher le mur de glace

Enfin, je peux contempler ce mur de glace. J’essaie de m’en approcher. Pourtant, la distance ne semble pas diminuer. Je prends alors conscience du gigantisme de ce front glaciaire. Je navigue entre les icebergs pour m’approcher encore un peu. Quand tout à coup, un craquement sourd résonne dans l’immensité. Un pan entier de glacier se détache et s’effondre dans l’eau et provoque une énorme vague. Mon packraft tangue dangereusement. En un instant, le lac prend des allures de mer agitée. Des vagues viennent frapper le rivage dans un vacarme aussi intense que fugace. Puis, le silence revient.

Sans le savoir, je viens de pénétrer dans un royaume taciturne. Tonitruant est ce silence glacé !

Malgré le danger, je ne peux pas m’empêcher d’approcher ce mur de glace. J’avance encore et encore avec une fascination malsaine et dangereuse. Les blocs de glaces sont de plus en plus importants. Ils flottent sur le lac comme les cadavres d’un antique naufrage. Je suis fasciné par le bleu de la glace. Tellement intense, tellement beau. Mais le danger est permanent. En effet, d’autres morceaux de glacier s’effondrent dans le lac. Je décide d’accoster et continuer ma contemplation depuis le rivage. Il est temps d’aller explorer ce glacier à pied.

Jostedalsbreen : Packraft et rando glaciaire en Norvège
Jostedalsbreen : Packraft et rando glaciaire en Norvège

Randonnée glaciaire sur Jostedalsbreen

Il est 10heures quand nous mettons pied à terre, il nous aura fallu un peu plus d’1h30 pour traverser les 6km du lac. Nous laissons les flots glacés de ce dernier derrière nous. Désormais, nous sommes prêts à attaquer à cette étendue blanche qui s’élève devant nous. Une fois équipés (baudrier, encordement, crampons), nous pouvons commencer notre deuxième randonnée glaciaire en Norvège.

Moins impressionnante que celle sur le Nigardsbreen la veille, je n’en reste pas moins ébloui par l’ampleur des lieux. Les crevasses sont gigantesques. Alors que Nigardsbreen est dans la finesse et la beauté, l’Austalsbreen est l’expression même du gigantisme du plus grand glacier d’Europe, le Jostedalsbreen. 

Jostedalsbreen : Packraft et rando glaciaire en Norvège
Jostedalsbreen : Packraft et rando glaciaire en Norvège

L’albâtre du sol tentent d’effacer l’ombre des quelques randonneurs qui souhaitent se perdent dans ce désert. Mes crampons griffent la glace. Chaque pas est calculé et mesuré. On ne marche pas sur un glacier n’importe comment. Comme perdu dans un monde onirique, j’essaie de comprendre cette carte glacée s’étendant vers l’infini de l’horizon.Prudemment, j’avance pour ne pas réveiller les démons de jadis.  Dans chaque infime strate de ce glacier millénaire, je me surprends à lire le glacier comme le palimpseste de notre civilisation en ruine. Dans quelques dizaines d’années, ce spectacle ne sera plus :

Abusé par la folie de l’homme, la nature s’étiole. Le Ragnarök n’est pas loin, non pas celui des démons et des dieux mais celui de l’homme et de la nature.

Face aux mythes et aux légendes, les Géants terribles et glacés ne sont peut-être pas enfouis sous la glace mais marchent dessus avec le seul objectif de cocher une case supplémentaire de leur veine « bucket list ». Serions-nous les Jötuns du Ragnarök ? Avons-nous déchaîné le le loup Fenrir sur la plaine ? Je le crains !

Jostedalsbreen : Packraft et rando glaciaire en Norvège

Revivre cette aventure ?

Jostedalsbreen : Packraft et rando glaciaire en Norvège

Jostedalsbreen : Packraft et rando glaciaire en Norvège

10km

3-6 heures

800 D+

En liberté

ATTENTION : une expérience en marche glaciaire et packraft/kayak est requise pour vivre cette aventure. De plus, le matériel obligatoire sur le glacier comprend : crampons, casque, baudrier, corde et piolet.

Départ : Le départ se fait depuis le barrage retenant le Styggevatnet. Pour s’y rendre de Gaupne, il faut suivre la direction de Gjerde et du Nigardsbreen. Peu après le centre du visiteur du Parc national du Jostedalsbreen, la route se dégrade et vous emmènera vers le Styggevatnet en serpentant dans la montagne.

Parcours : En ce qui concerne la traversée du lac en Packraft ou en Kayak, elle demande un minimum d’expérience. En effet, pour ne pas perdre trop de temps, il est conseillé de traversé par deux fois le lac en diagonal pour limiter la distance. Un glacier est dangereux par nature. Cela nécessite une expérience en marche glaciaire et en lecture de parcours.

Sur un glacier, la glace bouge. Le Parcours GPX est donné à titre INDICATIF.

Accompagné

Kayak et marche glaciaire avec IceTroll

Vous n’avez pas l’expérience ou le matériel nécessaire ? Vous avez envie de vivre cette aventure malgré tout ?

L’agence IceTroll propose des sorties sur le Styggevatnet de juin à septembre (quand la glace a fondu).

Des sorties sont possibles au printemps et à l’automne sur d’autres lacs du Parc national de Jostedalsbreen.

Jostedalsbreen : Packraft et rando glaciaire en Norvège

Vidéo

Promo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.