Vosges : sport & snow

0

A quelques encablures de la Belgique, les Vosges permettent un dépaysement total en un minimum de temps. J’ai ainsi pu expérimenter la neige, le sport et la bonne cuisine en deux jours. Des paysage féeriques et des calories brûlées, retour sur un voyage éclair à Gerardmer…

Les Vosges parés de leur manteau neigeux constituent un autre monde dans lequel on prend plaisir à se perdre pour quelques jours en hiver. Pour ce voyage, j’avais misé sur la rapidité et l’optimisation du temps disponible tout en profitant du dépaysement pour décompresser un peu. Deux jours, c’est peu voir trop peu diront certains. Pourtant, il y a clairement moyen d’organiser un bon weekend-choc.

Arrivés sur place aux alentours de midi, nous arrivons au magnifique Hotel de La Jamagne.  L’hôtel est extrêmement bien situé et dispose d’un vaste parking ainsi que d’un local pour ranger skis et vélos. La chambre n’est évidemment pas prête mais on nous offre la possibilité de nous changer dans la bagagerie disposant d’une douche. On se change rapidement ma copine et moi bien décidés à profiter de chaque seconde de ce séjour. Après quoi, on se dirige directement vers le domaine de ski de fonds des Bas-Rupts.

Skating Vosges Skating Vosges

Le temps brumeux a découragé pas mal de touristes ! Tant mieux, on aura davantage de place sur les pistes. Ce n’est pas négligeable puisque ce n’est que la deuxième fois que ma copine skie et j’ai moi-même décidé de me lancer en Skating. Je n’avais jamais fait que du ski de fond traditionnel. Je dois avouer que les premiers hectomètres sont plus qu’hasardeux ! J’observe quelques habitués et je tente d’appliquer ce que je vois. Pas facile ! Si vous en avez l’occasion, prenez quelques cours :D. Nous sommes restés sur les boucles d’initiations pendant 1h30 à parfaire notre technique. Après deux tours, je commence à en profiter. Quel plaisir ! Je préfère très clairement cette technique à la traditionnel. On file à une certaine allure avec une aisance déconcertante mais le cardio monte rapidement. Je comprends pourquoi c’est l’activité d’endurance mobilisant le plus le système cardio-vasculaire.

Processed with VSCOcam with b2 preset Photo 17-02-15 16 02 18 Processed with VSCOcam with g1 preset Processed with VSCOcam with c2 preset

Après s’être échauffés sur les skis, le brouillard est vite tombé et nous en avons profité pour flâner dans les bois en empruntant la piste de raquettes. La neige était déjà très damée et nous n’avons pas ressenti la nécessité de louer. On a bien fait. Ce n’était pas nécessaire et on évoluait plus facilement sans raquette. Cette petite boucle de quelques kilomètres était parfaite entre neige, brume et forêt pour finir cette première après-midi vosgienne.

Hotel de la Jamagne Hotel de La Jamagne

Après m’être rendu à l’Office du Tourisme afin de préparer mon run du lendemain, nous sommes rentrés à l’hôtel, éreintés par cette journée au grand air mais déjà complètement dépaysés. Nous y découvrons notre chambre : spacieuse et tout récemment restaurée (comme l’ensemble de l’hôtel d’ailleurs). Il s’est d’ailleurs doté d’un tout nouveau centre wellness avec sauna, hammam et soins divers mais aussi d’une piscine où nous avons user nos dernières forces.

Photo 17-02-15 20 01 38 Photo 17-02-15 20 11 25 Photo 17-02-15 21 07 57
N’étant pas un grand gastronome et le grand air nous ayant bien ouvert l’appétit, on aurait pu me servir n’importe quoi que cela aurait été le meilleur repas possible. Mais, force est de constater que le repas était parfaitement équilibré entre simplicité et raffinement. En entrée, nous avons eu droit à la moussade de céleri – crevettes panées ; en plat, parmentier de joue de veaux – carottes – herbes ; dessert dont mousse de poire – mousse au chocolat. Bref, ce fut là une parfaite soirée avec un parfait repas !

vosges vosges

Trail Vosges

Le lendemain après le petit déjeuner, j’avais prévu d’aller courir en suivant un parcours de la Station Trail de Gerardmer. Normalement fermé l’hiver pour ne pas couper les pistes de ski, je repère néanmoins un parcours empruntant une grande partie du circuit de raquettes donc accessible. Seulemement, j’ai appris à l’Office du tourisme que le parcours n’était pas encore fléché. Pas grave, il est sur l’application « Station Trail » et je suis la trace GPS. Toute la première partie n’a pratiquement pas été parcourue depuis les chutes de neige. Je me retrouve à tenter d’avancer dans 40 à 60 cm de neige et le tout avec dénivelé. Ce n’est vraiment pas évident et je n’avance pas. J’arrive après 3,5 km à la station de ski de fond. Il m’aura fallu une heure.

Vosges neige Vosges neige

Heureusement, peu de temps après, je retrouve le parcours de raquettes sur les hauteurs des Bas-Rupts et je peux à nouveau allonger. Les Fellcross 3 répondent à merveille (une review de ces chaussures suivra très bientôt). Leur accroche est époustouflante sur la neige et la glace. Elles m’ont permis de prendre énormément de plaisirs et d’accélérer comme jamais sur certaines portions techniques. La fin du parcours débouchait littéralement sur les pistes de ski alpin et de là il m’a fallu reprendre à nouveau un chemin non damé pour redescendre jusque Gerardmer. Le temps magnifique, la douceur de la journée, la beauté des paysages enneigés et le dénivelé ont rendu cette sortie en tout point parfaite. Les passages ayant eu peu de passages n’étaient pas évident mais cela fait partie du jeu et ils m’ont permis de bien affiner ma condition physique pour ma prochaine compétition.

Une fois de retour à l’hôtel, la chambre n’était évidemment plus disponible puisque nous sommes début d’après-midi. L’Hôtel m’a néanmoins permis de prendre une douche et de me changer. Sur ce point, je dois dire que le service de l’Hôtel de La Jamagne a été plus que parfait dans le déroulement de notre très court séjour. Que cela soit lors de notre arrivée ou de notre départ que l’état de la chambre, la propreté et l’hygiène. L’Hôtel a un sens de la clientèle et cela a le mérite d’être mentionné.

Vosges neige Vosges neige Vosges neige Vosges neige

Le circuit de raquette parcouru en courant, je l’ai refait dans son entièreté l’après midi avec ma copine. J’ai ainsi pu contempler au mieux le magnifique paysage dans lequel j’avais évolué rapidement le matin. Il n’y a rien à dire mais avec un temps pareil, c’est une véritable source de bien-être et de ressourcement. Une fois rentré à la voiture, nous avons encore flâner dans la ville avant de repartir vers nos pénates. En deux jours, je crois que je peux dire que j’en ai bien profité :

Merci à mon partenaire Thomas Cook Belgium pour ces deux jours magnifiques.

Laisser un commentaire