MicroAventure : Bivouac hivernal dans les Hautes Fagnes

2

La neige s’accumule sur les Hautes Fagnes. Le plateau culminant de la Belgique prend des allures de Sibérie. Le brouillard et la neige confondent ciel et terre. Avec des amis, nous avons vécu une MicroAventure en plein « white out » ardennais. Suivez-moi je vous conte ce weekend féérique et vous donne tous les bons plans pour vivre votre propre bivouac hivernal dans les Hautes Fagnes.


Les Hautes Fagnes

Les Hautes Fagnes, paysage de landes et de tourbières au sommet de la Belgique, possèdent l’un des climats les plus rigoureux du pays. Brouillard et pluie s’abattent régulièrement sur cette terre de désolation. Balayées par les éléments, les Hautes Fagnes expriment la même grandeur inquiétante que les Highlands écossais.

Dans cette ambiance brumeuse, ciel et terre se confondent pour nous perdre dans un albâtre abyssal.

En ce début d’hiver 2017, ce sont les paysages de Scandinavie ou de Sibérie qui nous viennent en tête. En effet, recouverte par un épais manteau neigeux, la lande appelle l’amoureux des grands espaces en faisant souffler son vent mordant à travers les arbres. Comme vous vous en doutez, je n’ai pu y résister. Nous sommes donc partis, une bande d’amis, nous perdre 48heures dans ce « white out » ardennais.

Bivouac hivernal dans les Hautes Fagnes

 

 

 

 

Le froid, le silence et la solitude sont des états qui se négocieront demain plus chers que l’or. Sur une terre surpeuplée, surchauffée, bruyante.

– Sylvain Tesson

Bivouac hivernal dans les Hautes Fagnes

Bivouac hivernal dans les Hautes Fagnes

Bivouac hivernal dans les Hautes Fagnes

Bivouac

Comme vous vous en rendez compte, je fais de plus en plus souvent des weekends de randos avec bivouac. J’aime la liberté directement accessible qui se dégagent de ces microaventures. On roule pendant 1h ou 2h. On prend son sac-à-dos et on s’enfonce dans la forêt. Il n’y a rien de plus simple pour se ressourcer. De plus, la science l’a prouvé, passer du temps en nature est sans doute l’un des meilleurs antidépresseurs qui existent (avec la course à pied).

Je vous propose donc un petit compte rendu de ce bivouac hivernal que vous complèterez avec celui que j’avais réalisé en tout début d’année 2017 dans la Grande forêt de Saint Hubert. Pour rappel, le bivouac est interdit en Belgique. Comme je l’expliquais justement dans cet article, je suis un fervent défenseur du droit d’accès à la nature comme le pratique les scandinaves. C’est la raison pour laquelle je pratique presque exclusivement le bivouac sauvage.

Bivouac hivernal dans les Hautes Fagnes

Malheureusement, les mentalités sont encore loin d’être prêtes à respecter la nature dans notre pays. C’est la raison pour laquelle, je ne vous informerai pas sur l’endroit où j’ai passé la nuit. Pour ceux qui ne veulent pas risquer une amende, je vous suggère de réserver une chambre à la Baraque Michel. Elle se situe à un peu plus de la moitié du parcours (voir ci-dessous). Pour les autres qui bivouaquent, n’oubliez pas les règles de base : pas de bivouac en zone protégée, pas de feu en période sensible, recouvrir son feu, reprendre ses déchets,….

Bivouaquer, c’est de ne rien laisser d’autre dans les bois que la rumeur de son passage…

Bivouac hivernal dans les Hautes Fagnes

Bivouac hivernal dans les Hautes Fagnes

Atteindre les Hautes Fagnes

Sur la route, rien ne laissait présager que les Hautes Fagnes seraient aussi inhospitalières et froides. Le temps étaient plutôt pluvieux et loin d’être engageant. La bruine et la pluie nous ont même poursuivi jusqu’au village de Xhoffraix, le point de départ de notre microaventure. C’est d’ailleurs dans un paysage triste et mystérieux que nous commençâmes notre randonnée.

 

 

 

La neige, à moitié fondue et les nuages bas confèrent une ambiance morne sur la forêt. Perdus dans ses entrailles, nous avançons…

 

Bivouac hivernal dans les Hautes Fagnes

Bivouac hivernal dans les Hautes Fagnes

Cette impression s’accentue encore davantage alors que nous nous enfonçons dans la vallée du Rau du Pauhon. Là, à peine à quelques centaines de mètres du village, le sentiment d’être perdu en peine nature s’impose d’elle même. Les contreforts de la vallée boisée nous dominent désormais, prêts à nous ensevelir.

Remontant le Rau, le paysage change complètement. La neige est de plus en plus présente, le brouillard également. Avancer devient de plus en plus pénible nous forçant à chausser les raquettes pour continuer notre traversée. Le froid est vif et le vent s’intensifie. Nous sortons alors des forêts pour pénétrer dans la vaste et dangereuse landes des Hautes Fagnes.

Bivouac hivernal dans les Hautes Fagnes

Bivouac hivernal dans les Hautes Fagnes

Au milieu de la lande…

Les Hautes Fagnes respirent le romantisme historique du 19e siècle. Avançant dans ce paysage monochrome, mon esprit vagabonde. Les histoires et légendes d’antan reviennent à mon esprit. Elles n’étaient point rassurantes. En effet, nombreux sont ceux à avoir disparus à jamais sur le Plateau des Hautes Fagnes, avalés par les tourbières ou déboussolés par la neige et la brume. La mort plane aux dessus de ces marécages.

Bivouac hivernal dans les Hautes Fagnes

Bivouac hivernal dans les Hautes Fagnes

 

La tourbière des Fagnes

« Quel spectacle devait donc offrir la Fagne, il y a un siècle ? Elle se montrait aux regards comme un vaste désert, dont la triste monotonie n’était rompue que par des mottes de gazon, des blocs de quartzite, des arbustes de genévrier et de genêts rabougris, une hutte élevée par un herdier ou une croix rappelant quelque événement sinistre ; pas même de sentier pratiqué pour garder le voyageur dans sa route et lui permettre d’atteindre le but de sa course ; par-ci par-là, d’anciennes tourbières, grandes flaques de vase, profondes (…), cachées perfidement par des végétaux herbacés et des cryptogames, qui dissimulaient au piéton ces affreux tombeaux dans lesquels il disparaissait d’une manière lente, mais irrésistible, dès qu’il y avait mis les pieds. »

– Marcellin La Garde, Les légendes de l’Ardenne.

Bivouac hivernal dans les Hautes Fagnes

La neige nous arrive aux genoux. Les yeux rivés sur ma montre GPS, j’oriente la petite communauté à travers le paysage enneigé. Nous progressons lentement. Les raquettes ne nous ont pas quittées et facilitent notre avancée malgré un terrain chaotique à certaines endroits. Le vent vif nous gifle le visage et engourdit nos mains. Les paysages se succèdent mais la blancheur et le brouillard les confondent les uns avec les autres alors que l’été en dévoile leur infinie variété.

Déjà, le jour décline. Il est 16h30. Nous devons trouvé un endroit où planter nos tentes. Après s’être écartés du chemin, nous trouvons l’endroit parfait près d’une sapinière situé un peu plus bas que le plateau et surtout à l’abri du vent. Nous montons rapidement les tentes alors que la longue et froide nuit s’installe et partons directement à la recherche de bois pour le feu. Nous en trouvons rapidement suffisamment pour nous garantir une agréable soirée.

Bivouac hivernal dans les Hautes Fagnes

Bivouac hivernal dans les Hautes Fagnes

Bivouac hivernal dans les Hautes Fagnes

Quitter le plateau

Le lendemain matin, le froid mordant de la nuit a couvert nos tentes d’une couches de givre. Les premiers pas dehors sont hésitants mais, rapidement, il nous faut nous remettre en mouvement. C’est aujourd’hui que nous approchons le sommet de la Belgique à près de 700m.  Faire la trace est extrêmement épuisant, cela nous oblige à nous relayer. Heureusement, la perspective d’un bon café à la Baraque Michel toute proche nous motive à avancer. Sur les Hauts Plateaux, la neige est encore plus haute que la veille…

Nous sommes les premiers à fouler la Fagne, les premiers à faire la trace…

Bivouac hivernal dans les Hautes Fagnes

Immaculée, éthérée, La Fagne de Poleur nous transporte dans le grand Nord. Les arbres, fantomatiques, jalonnent notre chemin comme les pendus le long des routes aux âges sombres de l’humanité.

Bivouac hivernal dans les Hautes Fagnes

Après un arrêt revigorant à la Baraque Michel, nous regagnons progressivement notre point de départà travers la Fagne de Poleur, puis le long de la vallée du Bayehon, la plus haute cascade naturelle de Belgique. Au fil de l’eau, nous retournons dans cette vallée encaissée qui nous avait déjà accueilli la veille. La neige disparaît progressivement. Le dénivelé s’accentue. La fatigue s’accumule.

Finalement, nous retrouvons nos véhicules, fatigués mais contents d’avoir passé deux jours coupés du monde à moins de deux heures de la maison. Comme quoi, il n’y a pas toujours besoin de partir loin pour vivre une aventure. Un sac à dos, un bon parcours et c’est parti ! Toutes ces aventures, ne nous font cependant pas oublier la sacrosainte bière de fin de weekend. C’est pourquoi nous sommes allés nous restaurer dans un chouette petit troquet à Xhoffraix, « Chez Rémy » que je vous conseille !

Bivouac hivernal dans les Hautes Fagnes

Bivouac hivernal dans les Hautes Fagnes

Envie de vivre la même aventure ?

Vous avez envie de vivre la même #MicroAventure ? Je vous donne ici tous les ingrédients pour réussir un weekend parfait. La seule chose que je ne peux pas vous fournir est la neige. C’est évidemment mieux quand elle est présente ;).

Parcours

Randonnée – Bivouac hivernal dans les Hautes Fagnes:

 31km en boucle  10-14 heures  500 D+

Départ : Xhoffraix

Parcours : Le sentier n’est pas compliqué et facile d’accès. Seuls quelques rares passages peuvent être un peu plus techniques.

Conseils : En été, le parcours peut être facilement réalisé à la journée. En revanche l’hiver, suivant l’état d’enneigement, prévoyez suffisamment de temps. La neige peut fortement vous ralentir.

 

Parcours GPX

Bivouac hivernal dans les Hautes Fagnes

Matériel

Vous êtes nombreux à me demander quel matériel emporter pour une telle #microaventure. Donc, je vous donne ci-dessous une liste du matériel que j’ai moi-même emporté pour faire ce bivouac hivernal.

N’oubliez jamais de tester votre matériel AVANT de partir pour une escapade comme celle-ci. Ne prenez avec vous que du matériel que vous connaissez. C’est le meilleur conseil que j’ai à vous donner pour vivre un bivouac hivernal dans les Hautes Fagnes.

Rando

Bivouac

Bivouac hivernal dans les Hautes Fagnes


Ardenne

2 Commentaires

  1. Magnifique article, avec ces citations infiniment poétiques, ces photos de neige, de sapins coiffés de blanc… quelle aventure superbe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Rédiger votre commentaire
Entrer votre nom ici

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte