Une journée 100% outdoor à Millau

0

Dans le cadre du Salon des Blogueurs de voyage en Aveyron, j’ai eu l’occasion de vivre une journée 100% outdoor à Millau. Entre causse du Larzac et descente du Tarn, j’ai eu un rapide aperçu du potentiel énorme de Millau et sa région en sports outdoor et microaventure. Je vous propose un petit aperçu des possibilités possibles dans la région.


Millau, capitale des sports outdoor

Il faut savoir que Millau possède une longue, très longue tradition Outdoor. Cela se ressent directement. On sent cette « vibe » directement. C’est assez difficile à décrire. C’est un mélange d’esprit d’aventure, de cool attitude et d’une bonne dose de sports. Je n’ai ressenti cela que dans quelques endroits comme à Moab en Arizona, Jackson City dans le Wyoming, à Ailefroide dans les Ecrins et à Tromsø en Norvège.

En même temps, Millau accueille depuis 1975 l’une des premières épreuves de trail, le Festival des Templiers, les célèbres 100km de Millau mais aussi les Natural Games (le rendez-vous outdoor de l’extrême) début juillet. Depuis lors, de nombreuses autres organisations ont vu le jour parmi lesquelles on recense de nombreux trails.

© Greg Alric – OT Grandes Causses

Une journée 100% Outdoor à Millau

Dans le cadre du Salon des blogueurs de voyage, j’ai eu l’occasion de vivre une journée 100% Outdoor à Millau. À nouveau, ce qui est génial, c’est la proximité immédiate de la nature. Il suffit de quelques kilomètres pour monter sur les Grandes Causses (plateaux) qui l’entourent et se retrouver tantôt dans des paysages de western (Larzac), tantôt en Mongolie (Causse Méjean) ou dans un chaos rocheux (Causse noir) digne de Game of Thrones.

Randonnée sur le plateau du Larzac

Si je vous disais que pour la première fois depuis très très longtemps, j’ai fait une extraordinaire balade de…3km. Quoi ? Comment ? Si la distance est si petite ce n’est pas parce que je n’aimais pas l’endroit, bien du contraire. Accompagné par les amis blogueurs, Fabrice, notre guide, nous a fait vivre, ressentir, contempler et observer toutes les spécificités, les beautés cachées et le patrimoine de ce plateau révolutionnaire. 

Sur le Larzac, il n’y a pas que les hommes qui sont révolutionnaires. Les plantes et les animaux font fi de la rigueur du climat pour apporter la beauté à ce plateau désolé.

Une journée 100% Outdoor à Millau

Une journée 100% Outdoor à Millau

Une journée 100% Outdoor à MillauBaigné par un soleil généreux, le plateau du Larzac s’étend à nos pieds, un paysage à 360° à couper le souffle. Malgré ce gigantisme il n’en demeure pas moins extrêmement fragile. Tout au long de la promenade, notre guide nous invite à porter attention au microcosme, à toutes ces petites choses qui discrètement font la richesse du Causse.

Tantôt une orchidée, tantôt une terre sablonneuse, tantôt un genévrier ou un chêne pubescent, tous ces acteurs participent à la magie du Plateau du Larzac mais ils sont aussi les premières victimes du réchauffement climatique… Arpentant le Causse depuis 20 ans, Fabrice n’a pu malheureusement que confirmer cet amer constat. Les bouleversements climatiques ou les insectes envahissants impactent insidieusement le plateau.

Une journée 100% Outdoor à Millau

Une journée 100% Outdoor à Millau

Néanmoins, et malgré une réalité difficile, la résilience de la nature est bluffante. Des vautours apparaissent dans les cieux, tournoyant dans l’azur. C’est tout simplement extraordinaire de pouvoir observer ces oiseaux de 2m60 d’envergure. Ces paquebots naviguent dans le bleu du ciel nous offrant l’argument ultime d’une prise de conscience pour protéger notre si belle et fragile planète.

La grandeur insolente de ces vautours transcendent l’azur du ciel.

L’immensité n’est rien sans ces pourvoyeurs de liberté…

Une journée 100% Outdoor à Millau

Randonnée sur le Larzac

il existe de multiples possibilités de randonnées. De quelques kilomètres à de l’itinérance sur plusieurs jours, en liberté ou accompagné, il y en a pour tous les gouts. Le Larzac est un des Grands Causses, n’oubliez pas de partir explorer le Causse noir, Méjean ou encore Sauveterre.

Plus d’informations

Descente du Tarn

Après avoir avalé un aligot dans le centre ville de Millau, nous prenons la direction du petit village des Cressels où nous nous mettrons à l’eau. Vous commencez à me connaître, j’avais pris avec moi mon packraft Kokopelli pour faire la descente. Même si ce dernier ne dispose pas de spraydeck (« pont »), la rivière n’est qu’en niveau II, cela devrait donc passer sans trop de soucis.

C’est la première fois que je m’attaquais à autre chose que les rivières belges. Je dois vous avouer que je n’ai pas été déçu. En ce début de printemps, les eaux du Tarn ont grossi grâce aux dernières crues. De quoi, profiter d’un bon débit et de quelques « rapides » en mode « rivière sauvage ». 

Une journée 100% Outdoor à Millau

La rivière quitte Millau en ne lui arrachant la quiétude qui plane dans la vallée. En effet, peu de temps après avoir abandonné les dernières habitations, les premiers rapides font leur apparition. La nature reprend ses droits, la sauvagerie de ses eaux également. À leur approche, notre guide nous indique la trajectoire à prendre pour les éviter un maximum.

C’est ainsi que Bird of Passage, Céline Globetrekkeuse, Clo & Clem, Guillaume d’ID Tourisme et moi-même nous frayons un passage jusqu’à l’imposant et grandiose viaduc de Millau. Culminant à 343m, ses dimensions impressionnent alors que la silhouette s’harmonise avec l’environnement. Le viaduc n’agresse pas le regard et reste relativement « discret ».

Passant le viaduc, nous laissons avec lui les dernières reliques de civilisation et nous naviguons désormais sur une rivière sauvage. L’isolation est totale. Le ciel s’est ennuagé par rapport à ce matin déversant des contrastes étonnant à chaque méandre. Je suis assez surpris de trouver quelques bons petits rapides.C’est tant mieux, ces quelques passages sont tout bonnement jouissif.

Je m’imagine alors naviguer sur une rivière sans nom dans une lointaine contrée

Alors que j’essaie de tenir les kayaks devant moi, je les vois disparaître un instant dans le creux des vagues. L’écume de la rivière et le mugissement des rapides semblent avaler littéralement les frêles navigateurs. Et puis, c’est le dernier méandre. Le village troglodyte de Peyre apparait dans toute sa beauté. Accroché à la falaise, il domine le Tarn ; sa simple contemplation nous immerge immédiatement dans un passé mouvementé et magnifique…

Une journée 100% Outdoor à Millau

Randonnée en canoë avec « Evolution 2 Millau »

Envie de descendre le Tarn ? Vous ne disposez pas votre canoë ou votre packraft ? Aucun problème Evolution 2 Millau propose différents types de descentes. Du plus calme au plus sportif, de quelques heures à la journées, vous trouverez votre formule parfaite sur leur site :

Plus d’informations


Logement

Lors de mon passage à Millau dans le cadre du Salon des Blogueurs, nous étions hébergés au domaine de Saint-Estève. Il s’agit d’un complexe de chalets avec une vue absolument extraordinaire sur Millau, sa vallée et son viaduc. Je trouve que cet endroit est idéal car il peut satisfaire tous les goûts.

Si vous êtes sportifs, c’est vraiment pratique de disposer d’un chalet pour entreposer vos vélos, bâteaux et autres matos pour vos sports outdoor. Tous les chalets sont équipés d’une petite cuisine. C’est donc parfait pour contenir le budget des vacances. Vous n’avez pas envie de cuisiner ? Le domaine dispose également d’un restaurant.

Plus d’infos

Promo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.