Une bonne année à tous !

0

2013

Une nouvelle année s’ouvre. Pour moi, ça sera la première année sportive complète.

Cela fait bientôt 8 mois que j’ai commencé la musculation et 6 mois que je fais de la course à pied. J’ai pris 8 kg depuis la mi-mai et arrive à le stabiliser malgré les entraînements de course à pied. J’ai réussi à boucler mon premier Trail (22 km) début octobre en 2h09 et à 10,35 km/h.

Une fin 2012 douloureuse

Mais, soyons clair, depuis cette date, on ne peut pas dire que ça aille pour le mieux dans le meilleur des mondes. Après avoir fait une nouvelle sortie longue de 19,2 km début novembre, j’ai commencé à avoir des problèmes bio-mécaniques.

J’ai réalisé des entraînements en côte et en descente pendant 3 semaines d’affilées : mauvais plan ! Insuffisamment musclé, mes genoux ont tout pris. Résultat : au repos pendant presque 3 semaines. Plein de fougue, je reprends d’abord le RPM (Raw Power in Motion by Les Mills = spinning en salle) que j’avais commencé début novembre.Tout va bien ! Je reprends la course à pied et, comme précisé dans mon précédent poste, je n’ai plus que de faibles douleurs au genou droit.

Je décide donc après avoir roulé en VTT le 24 décembre et eu mes deux cours de RPM le mercredi et le vendredi de partir courir 1h afin de me remettre tout doucement en mouvement. Après 10 km, impossible d’avancer, une douleur atroce se manifeste sur le compartiment externe du genou droit ! Je capitule. Dès que j’arrête de courir, la douleur disparaît. Me voilà avec un début de tendinite du Fascia Lata autrement dit le tant redouté syndrome de l’essuie-glace.

Je prends rendez-vous chez le médecin du sport afin de faire un check-up complet parce que je ne peux pas me permettre de traîner des tendinites trop longtemps. Mon prochain objectif, la Bouillonnante, se déroule le 27 avril 2013.

La cause du mal

Je sais que ma reprise n’a pas été suffisamment progressive et que cela a peut être provoqué le début de tendinite mais je lis surtout que la tendinite peut être provoqué par le contrôle de pronation des chaussures. Cela se pourrait-il que mes Salomon XA Pro 3D Ultra 2 quasi neuves (200 km au compteur) soient la cause de ma nouvelle douleur???

Le jour du réveillon, je décide un peu de manière déraisonnée de courir 45 minutes sur tapis avec mes Salomon. La gêne se réveille après un peu plus de 30 minutes et la douleur persiste après l’effort. J’ai mal durant toute la journée…

Mercredi, c’est reprise du boulot et cours de RPM au soir. Je décide de passer beaucoup plus tôt à la salle pour recourir sur tapis avec mes Kapteren Tr 2. Elle contrôle la pronation mais après près de 700 km au compteur, elles sont déjà bien « tassées ». Résultat : AUCUNE DOULEUR.

J’enchaîne par mon cours de RPM afin « d’enfoncer le clou ». S’il y a vraiment aucun problème, je n’aurai pas de douleurs après. De fait, après le cours, aucune douleur et à l’heure où j’écris ces lignes, je n’ai pas de contre-coup.

Me voilà résolu à abandonner ces chaussures achetées bien chères… Je continuerai à les utiliser en rando et en marche rapide pour mes quelques projets en montagne.

Le pire, c’est que je suis très content de la marque ! La qualité est indéniable. Il faut que je me tourne vers des chaussures universelles et je pense me laisser tenter par les Salomon S-Lab Sense qui sont en plus adaptées à ma foulée médio-pied !

Laisser un commentaire