La course à pied, cet élan vital ! # JeSuisCharlie

2

Aujourd’hui, comme beaucoup de personnes à travers le monde, je suis sous le choc : le choc des faits, le choc des images, le choc d’une telle aporie, le choc de la bêtise… Pourtant, je ne vous parlerai pas de l’événement. Je n’ai ni la verve pour en parler justement, ni l’intention de faire rentrer le débat des idéologies sur mon blog. Je vous parlerai donc simplement de l’importance personnelle qu’a revêtu la course à pied pour moi hier soir…

En apprenant la terrible nouvelle, nous perdons tous un peu plus de notre naïveté. Et sur ce point, ce genre d’événement a toujours un impact sur l’homme et la femme que nous sommes. Même si nous ne connaissons pas les personnes, même si nous ne lisions pas Charlie Hebdo, nous ne pouvons pas rester insensible à tous ces cris de douleurs qui résonnent désormais dans l’Univers. Mais ces cris ne sont pas plaintifs, ils nous exhortent à ne pas nous abattre car cela serait leur victoire, leur dessein récompensé par des dessins déchirés… C’est la raison pour laquelle, hier soir en rentrant du boulot, j’ai chaussé mes baskets avec toute l’innocence et la naïveté que le monde était possible de porter.

Ces hommes veulent nous plonger dans les ténèbres de leur obscurantisme. Pourtant même au plus profond de la nuit à la seule lueur de la frontale, il n’y a rien de plus fort que le plaisir que procure l’action de mettre un pied devant l’autre. La simplicité de ce sport nous apporte le plus grand bien et nous emplit d’une joie infinie. Le coureur à la frontale fait respirer la foret de son souffle, la scande de son rythme cardiaque et célèbre chaque arbre, symbole de vie, par son insatiable curiosité. Courir est un élan vital où chaque battement de coeur, chaque respiration, chaque pincement de douleurs devient une arme contre la peur et la mort.

Hier, j’ai couru. Hier, j’ai savouré la vie. Hier, j’étais libre.

# jesuischarlie

Commentaires

2 Commentaires

  1. Hier soir, J’ai fait comme toi, j’ai pris mes baskets et je suis allé courir. Entre défoulement et moment de réflexion. Ca fait toujours du bien. Hier c’était vital.
    #JesuisCharlie

Laisser un commentaire