Kalenji Kiprun Warm : le collant polyvalent !

0

Malgré le large déficit neigeux sur les Alpes, nous connaissons en Belgique un hiver typique c’est à dire extrêmement variable. Le « doux » côtoie le glaciale, la pluie la neige, le ciel bleu le gris. Bref, il n’est pas toujours évident de savoir comment s’équiper. Après la première couche Falke, je vous présente le nouveau collant Kalenji Kiprun Warm pour passer l’hiver sans encombre.

Décathlon Belgique m’a permis de tester pour vous ce nouveau collant Kalenji Kiprun Warm. D’ordinaire, je suis peu friand des collants. Tous ceux que j’ai pu essayé auparavant étaient souvent trop légers pour être d’une quelconque utilité l’hiver et extrêmement fragile. Ici, chaleur, robustesse et surtout petit prix sont au rendez-vous.

zoom_f776d68451874ffd80085b261653ffc3 zoom_19fac9826c784ee088b28cf17a522204

Dès qu’il est enfilé, on sait qu’on a affaire à un collant chaud. Le tissu est épais et la texture type polar (Stratermic) à l’intérieur le rend extrêmement confortable. Seuls deux empiècements au niveau des poplités sont constitués d’un tissu plus léger et élastique afin de permettre une flexion sans entrave du genou et une respirabilité accrue. La tirette en bas des mollets permet de l’enfiler et surtout de le retirer sans devoir faire un numéro de contorsionniste. Malgré les bandes jaunes fluo et des languettes réfléchissantes le long de la tirette, je trouve que quelques zones de visibilité supplémentaires n’auraient pas été superflues. Et enfin, comme à son habitude, Kalenji propose une petite pochette sur la hanche afin d’y glisser un (petit) MP3 ou un gel et une pochette à l’intérieur de la ceinture afin d’y mettre ses clés en toute sécurité. La longueur des jambes est parfaites pour moi donc je dirais qu’il a tendance à tailler long ^^.

Photo 11-01-15 13 19 49 Photo 11-01-15 13 19 55

En statique, ce collant est clairement confortable et chaud. Mais bon, on n’est pas là pour éplucher des patates ! Je l’ai donc enfilé pour des sorties sous la pluie, avec un vent à écorner un boeuf mais aussi avec un temps sec et froid. Résultat, je suis extrêmement étonné de sa polyvalence ! J’avais peur qu’il soit soit trop respirant et donc pas assez chaud soit pas assez respirant et donc trop chaud. Il n’en est rien et fournit un parfait équilibre entre conservation de la chaleur et respirabilité qu’importe le temps. Même sous un vent extrêmement fort, on se sent protéger sans pour autant dégouliner une fois qu’on est à l’abris dans les sous bois. Le tissu épais permet également de ne pas finir détrempé sous la pluie. Il prend l’eau mais la conservation de la chaleur est supérieur. Maintenant, il ne faut pas s’y tromper. Il s’agit d’un collant pour l’hiver et des températures proches de 0 voire moins. A partir de 10°, je retournerais personnellement au short mais ce collant sera sans aucun doute mon partenaire pour mes courses moyenne distance en montagne de cet été.

Petit détail supplémentaire, le tissu est très résistant. J’ai du malheureusement faire un « à travers tout » au milieu des ronces qui ont évidemment pris un malin plaisir à s’accrocher au collant. Ce dernier s’en sort indemne sans une seule bouloche ! Chapeau ! Malheureusement, le collant n’est disponible que dans un seul et unique coloris. C’est bien là la seule ombre au tableau. Le Kiprun Warm est également disponible pour femmes.

Pour tous ceux qui recherchent un collant polyvalent pour la course à pied, le ski de fond, etc.. avec un prix mini (49,95€), je pense sincèrement que ce Kalenji Kiprun Warm n’a absolument pas à rougir face aux concurrents issus des grandes marques.

Laisser un commentaire