Des vallées ardennaises aux sommets suisses…

1

Depuis le 11 août 2013 où j’ai participé au Trail de la Lesse (33 km et 1300m de D+ : 3h54), je suis entré dans ma préparation pour le Trail de la Traversée de Verbiers-St-Bernard (61 km et 4000m de D+). Expliqué comme ça, ça peut paraître un peu prétentieux car la distance et le dénivelé sont doublés mais ce programme s’inscrit sur presque une année.

Mon entraînement jusqu’au Trail de l’Orneau

Cet objectif est jalonné par une série d’étapes qui s’intègre tout au long de l’année. Il commence par le Trail de l’Orneau le 27 octobre 2013 (48 km et 930 de D+). J’ai choisi ce Trail pour valider ma capacité à tenir un effort de longue durée au niveau du cardio tout en me ménageant musculairement en minimisant le dénivelé.

Chart

Pour ce faire, j’ai principalement augmenté mon kilométrage hebdomadaire en course à pieds. Je suis en effet passé d’une moyenne de 20 km/semaine début du printemps à 25km/semaine en phase de préparation du Trail de la Lesse, puis à une moyenne de 30 km/semaine après le Trail même si j’ai du couper suite à des douleurs mineures aux genoux. Cette semaine, grosse semaine d’avant la diminution d’avant course, j’atteindrai les 40km sur la semaine.

rpm

Ce travail de course à pied est couplé avec deux séances de RPM par semaine. Cela va faire un an que je fais du RPM et j’y trouve deux grands avantages à ma préparation. D’une part, il me permet d’augmenter le volume d’entraînement sans augmenter le risque de blessures en course à pied. D’autre part, il me permet de travailler en interval training. N’ayant pas d’installation d’athlétisme à proximité, je ne fais que de temps en temps des séances de Fartlek mais je n’ai jamais pris le temps de me déplacer pour faire du fractionné de qualité sur piste. Je dois également avouer que ce n’est pas ma tasse de thé :D.

Enfin, lorsque j’estime que le kilométrage ou le temps passé en course à pied n’est pas suffisant parce que j’étais peu en forme ou que j’ai eu des contretemps, je rajoute une sortie cyclo en club. Cette sortie me permet vraiment d’affûter mon fonds puisque le rythme reste cool (on tourne autour de 26-28 km/h) sur généralement 75 km.

Après le Trail de l’Orneau

Après ce Trail, je vais m’accorder une coupure d’une bonne semaine avant de reprendre un entraînement pour ma prochaine grosse étape : La Bouillonnante 54 km – 2500 D+.

Durant l’hiver, je m’entraînerai surtout aux sensations avec peu de compétitions. Je compte participer à quelques Corridas, au Trail des Lumeçons (15 km et 530 D+), aux Pierres du Diable (30 km et 1500 D+). J’espère également pouvoir faire des sorties en ski de fond.

Après la Bouillonnante, suivant les sensations, j’aimerais me tester sur plusieurs Trails de moyennes distances (40-50 km). Je pense notamment au Trail Namur-Capital (40 km et 1600 D+).

TVSB

Après quoi, je me rendrai une semaine en Suisse la deuxième semaine d’août afin de m’acclimater à l’altitude et participer à la Traversée La Fouly-Verbiers et ses 61 km et 4000 m de D+.

traversee-profil

Commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. Merci, pour le commentaire et le lien vers mon blog.
    Je suis tout doucement en train de me tâter pour débuter le trail, j’espère bientôt franchir le pas.

    Au plaisir de lire tes prochaines aventures !

Laisser un commentaire