2013 : Bilan de ma première année complète de sport

1

Ce bilan 2013 a une saveur toute particulière puisqu’il s’agit de ma première année complète de sport. J’ai commencé le fitness en mai 2012 et la course à pied en juillet 2012. Je dois avouer que cette année 2013, bien que durement commencée, a répondu à toutes mes attentes…

Cette année n’avait pourtant pas commencé sous les meilleurs auspices. En effet, après de grosses douleurs aux genoux du à un surentraînement à la fin de l’année 2012, c’est une tendinite du fascia-lata qui m’empêchait de courir comme je voulais. Ensuite, la neige et le froid m’ont empêché de courir autant que je le souhais. Et à chaque fois, j’ai fait l’erreur du débutant : reprendre trop rapidement ! Résultat, j’ai eu chronologiquement : une douleur au cuboïde, périostite et réveil de ma tendinite rotulienne. Bref, la totale !

Heureusement, bien conseillé, j’ai réussi à m’y remettre assez rapidement et je me concentre vers une augmentation du volume d’entraînement en sport non porté en salle : elliptique, RPM et renforcement musculaire. Après quoi, je reprends progressivement la course à pieds pour arriver à mon premier objectif de l’année :

La Bouillonnante : 25 km et un peu plus de 1000m D+. Je termine 257e/668 en 3:09:34 à une moyenne de 7,6 km/h.

Après ce premier vrai Trail avec dénivelé, j’ai principalement roulé en vélo (sport redécouvert grâce au RPM et que j’ai approfondi en m’inscrivant dans un club – cela permet de varier les plaisirs) et couru pour et avec plaisir jusque juillet. J’ai appris ainsi à me créer un véritable FONDS qui me faisait cruellement défaut.

– Jogging de Gembloux : 10,5 km et 200 D+. Je termine 84e/500 en 51:33 à une moyenne de 12,22 km/h.

C’était mon premier jogging et ma première compétition sur une distance courte mais beaucoup plus rapide. Je suis vraiment content de mon temps. Il est vrai que passer sous la barre des 5min/km (4,55min ici) offre une toute autre perspective. Ce jogging n’a pas fait l’objet d’un compte rendu sur le blog et c’est une erreur de ma part car ce jogging était vraiment un excellent moment partagé avec des potes mais aussi un véritable test de vitesse.

Le mois de juillet a vraiment été très intense car j’ai augmenter mon volume d’entraînement de manière assez significative pour un Trail de plus de 30 km et plus de 1000 m de D+ :

– Le Trail de la Lesse : 32,91 km et 1300 D+. Je termine 83e/211 en 3:55:50 à une moyenne de 7,09km/h.

Ce Trail était véritablement MEMORABLE. Il constituait à la base mon objectif de l’année 2013 mais arrêter à la mi-août la compétition, c’est un peu du gâchis. Je me suis donc inscrit au Trail de l’Orneau dans sa version 50 km comme objectif majeur. Les mois de août et septembre ont donc été entièrement consacré à l’entraînement pour ce Trail. Je me suis néanmoins permis de participer à un Trail courte distance une semaine avant comme dernière sortie longue :

– L’Architrail Mosan : 16 km et 540m D+. Je termine 70e/218 en 1:46:37 à une moyenne de 9,35 km/h.

C’était la première fois que je participais à une compétition sans la pression de l’objectif. Pourtant, ce temps et cette vitesse ne pouvaient présager que du bon pour la semaine suivante.

Trail de l’Orneau : 50 km et 750 D+. Je termine 59e/94 en 5:50:20 à une moyenne de 8,56 km/h.

Ce Trail devait conclure mon année mais la passion est souvent plus forte. Je me suis donc laisser prendre au jeu du Trail nocturne pour la fin de saison sans plus aucune pression et avec un seul mot dans la bouche : plaisir !

Trail des Lumeçons : 15 km et 540 D+. Je termine à la 100e/272 en 1h37,06 et une moyenne de 9,4 km/h.

Les Pierres du Diable : 28,86 km et 986 D+. Je termine 120e/292 en 3:18:25 et une moyenne de 8,7km/h.

Cette année s’est conclue d’une très belle manière avec ces deux trails nocturnes et 10 jours complets sans sport. Je reprends aujourd’hui l’entraînement pour mes objectifs 2014 que je présenterai dans un prochain article.

Cette année a vraiment été formatrice pour moi. J’ai fait énormément d’erreurs tant dans ma gestion de l’entraînement que dans certaines gestions de course. Mais ces erreurs m’ont été et seront bénéfiques !

Et vous comment avez-vous vécu cette année 2013 ? A-t-elle répondu à vos attentes ?

1 COMMENTAIRE

  1. C’est une bien belle saison que tu as fait là, avec un très belle progression.
    Pour ma part, l’année 2013 a aussi été une réussite malgré une tendinite rotulienne en avril. Une augmentation du kilométrage conjugué à un max de plaisir, c’était tout ce qu’il me fallait.

Laisser un commentaire